U.D.O.
U.D.O.
Chère Consoeur, Cher Confrère,
 
Nous vous informons que le secrétariat de l'U.D.O. sera fermé du 1er au 26 août 2016 inclus pour les vacances d'été.
 
Nous traiterons toutes vos demandes dès notre retour. En cas d'urgence, vous pouvez nous contacter par courriel : udo@uniondesopticiens.org
 
Dès la rentrée, nous ferons un point sur les décrets en cours concernant la loi de Santé ainsi que sur les arrêtés découlant de la loi Macron (devis).
 
Votre syndicat U.D.O. vous souhaite de très bonnes vacances !
Confraternellement
Catherine de la BOULAYE
Présidente
ACCES DIRECT       OFFRES ET RECHERCHES D'EMPLOI CLIQUEZ SUR L'IMAGE JOB ACCES DIRECT GRATUIT OFFRES ET RECHERCHES D'EMPLOI CLIQUEZ SUR JOB

09.08.2016 :  Elle est parue ce jour, la LOI TRAVAIl ! : LOI n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels (1) .

Quelle va être la réaction de la branche optique lunetterie ? La convention collective sera t'elle à revoir ? Que de questions pour la rentrée !...

Titre Ier : REFONDER LE DROIT DU TRAVAIL ET DONNER PLUS DE POIDS À LA NÉGOCIATION COLLECTIVE
  • Chapitre Ier : Vers une refondation du code du travail


    Une commission d'experts et de praticiens des relations sociales est instituée afin de proposer au Gouvernement une refondation de la partie législative du code du travail. Elle comprend un nombre égal de femmes et d'hommes.


    Cette refondation attribue une place centrale à la négociation collective, en élargissant ses domaines de compétence et son champ d'action, dans le respect du domaine de la loi fixé par l'article 34 de la Constitution.

    Les dispositions supplétives applicables en l'absence d'accord collectif doivent, sauf à des fins de simplification, reprendre des règles de droit positif.


    La commission associe à ses travaux les organisations professionnelles d'employeurs aux niveaux interprofessionnel et multi-professionnel et les organisations syndicales de salariés représentatives au niveau national et interprofessionnel à travers des auditions et en s'appuyant sur les travaux du Haut Conseil du dialogue social.

     

    Le Haut Conseil du dialogue social organise en son sein une réflexion collective sur la refondation du code du travail. Il fait état des points d'accords et de désaccords entre les partenaires sociaux sur les évolutions envisagées du code du travail.

     

    Pour mener à bien cette mission, il bénéficie du concours des administrations de l'Etat en matière d'expertise juridique et d'éclairage sur les pratiques dans les autres pays européens.
    La commission peut entendre toute autre institution, association ou organisation de la société civile.


    Le ministre chargé des outre-mer veille à la consultation des organisations professionnelles d'employeurs et de salariés représentatives dans les territoires d'outre-mer.
    La commission remet ses travaux au Gouvernement dans un délai de deux ans à compter de la promulgation de la présente loi.

05.06.2016 : Pénalités financières de l'assurance maladie en cas de retard de paiement aux professionnels de santé définies par décret.

Décret n°° 2016-1069 du 3 août 2016 relatif aux garanties et délais de paiement en cas de pratique du tiers payant

NOR: AFSS1619346D
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/8/3/AFSS1619346D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/8/3/2016-1069/jo/texte


Publics concernés : représentants de l'Etat, des organismes d'assurance maladie, des organismes d'assurance maladie complémentaire, des professionnels de santé et des usagers du système de santé.


Objet : garanties et délais de paiement en cas de pratique du tiers payant.
Entrée en vigueur : le décret s'applique aux factures transmises à compter du 1er juillet 2016 .


Notice : le décret a pour objet de définir sur présentation de quels justificatifs de droits le paiement de la part prise en charge par l'assurance maladie obligatoire est garanti au professionnel de santé en cas de tiers payant.

 

Il précise également que ce paiement est effectué dans un délai de sept jours ouvrés maximum, au-delà desquels une pénalité d'un euro est versée au professionnel de santé par l'organisme d'assurance maladie.

 

Cette pénalité est portée à 10 % de la part prise en charge par l'assurance maladie obligatoire à compter du dixième jour. Les délais de paiement sont publiés chaque trimestre, par profession, sur le site de chacun des organismes d'assurance maladie.


Références : les dispositions du code de la sécurité sociale modifiées par le présent décret peuvent être consultées, dans leur rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).


Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre des affaires sociales et de la santé,
Vu le code de la sécurité sociale, notamment ses articles L. 161-36-3 et L. 161-36-4 ;
Vu la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, notamment son article 83 ;
Vu le décret n° 2016-439 du 12 avril 2016 relatif au comité de pilotage du tiers payant ;
Vu l'avis du conseil de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés en date du 5 juillet 2016 ;
Vu l'avis du conseil central de la Mutualité sociale agricole en date du 7 juillet 2016 ;
Vu l'avis du conseil de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie en date du 7 juillet 2016,
Décrète :

Article 1


A la section 4 du chapitre 1er du titre 6 du livre 1er du code de la sécurité sociale, sont rétablis les articles D. 161-13-2 à D. 161-13-5 ainsi rédigés :


« Art. D. 161-13-2. - Pour bénéficier du tiers payant prévu à l'article L. 161-36-4, le bénéficiaire des soins doit présenter au professionnel de santé sa carte d'assurance maladie mentionnée à l'article L. 161-31. Le paiement au professionnel de santé de la part prise en charge par l'assurance maladie pour les actes ou prestations qu'il a effectués est garanti en application des dispositions des articles L. 161-36-3 et L. 161-36-4, sous réserve des conditions générales de leur prise en charge.


« Art. D. 161-13-3. - Le délai maximal de paiement prévu au premier alinéa de l'article L. 161-36-3 est fixé à sept jours ouvrés lorsque la transmission est effectuée par le professionnel de santé dans les conditions prévues à l'article L. 161-35.


« Art. D. 161-13-4. - En application du deuxième alinéa de l'article L. 161-36-3, le non-respect du délai fixé à l'article D. 161-13-3 par l'organisme d'assurance maladie entraîne le versement au professionnel de santé :


« - soit d'une pénalité forfaitaire de 1 € calculée pour chaque facture payée le huitième jour ouvré ou le neuvième jour ouvré ;
« - soit d'une pénalité égale à 10 % de la part prise en charge par l'assurance maladie calculée pour chaque facture payée à compter du dixième jour ouvré.


« Ces pénalités sont versées au cours du semestre qui suit celui au titre duquel elles sont dues.


« Art. D. 161-13-5. - En application du troisième alinéa de l'article L. 161-36-3, les délais de paiement de chaque organisme de sécurité sociale pour chaque profession sont publiés trimestriellement sur les sites internet des organismes d'assurance maladie. »

Article 2


Au 2° de l'article 1er du décret du 12 avril 2016 susvisé, les mots : « du Syndicat des médecins généralistes » sont remplacés par les mots : « de la Fédération française des médecins généralistes ».

Article 3


Les dispositions de l'article 1er du présent décret s'appliquent aux factures transmises par le professionnel de santé à compter du 1er juillet 2016.

Article 4


Le ministre des finances et des comptes publics, la ministre des affaires sociales et de la santé et le secrétaire d'Etat chargé du budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 3 août 2016.


Manuel Valls

Par le Premier ministre :


La ministre des affaires sociales et de la santé,
Marisol Touraine

Le ministre des finances et des comptes publics,
Michel Sapin

Le secrétaire d'Etat chargé du budget,
Christian Eckert

 

Source Légifrance.

04.08.2016 : Entreprises : vos droits sont renforcés lors des contrôles Urssaf.

Cotisants à l’Urssaf, depuis le 11 juillet 2016, vos droits en cas de procédure de contrôle se renforcent ! Droit à l’erreur, meilleure information des entreprises, moins de redressements… Florilège des principales évolutions.

En tant que dirigeant d’entreprise ou travailleur indépendant, vous avez l’obligation de déclarer vos salariés et les revenus issus de votre activité professionnelle. L’ensemble des cotisations et contributions patronales et salariales sont ainsi versées aux organismes de recouvrement : le réseau des Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales). En cas de contrôle ou de retard de paiement, l’Urssaf peut enclencher des procédures telles que l’avis amiable, la mise en demeure, voire les poursuites.

C’est dans le but d’améliorer les relations entre le cotisant et l’Urssaf que le décret du 8 juillet 2016 relatif au renforcement des droits des cotisants est entré en vigueur. Voici ses principaux apports.

Vous avez le droit à l’erreur

Vous constatez, de votre propre initiative, que vous avez commis une erreur non intentionnelle  lors d'une déclaration ? Vous avez le droit à l’erreur ! Vous pouvez être exempté de pénalités et sanctions de retard si vous corrigez votre erreur lors de l’échéance suivante de versement des cotisations. Ainsi, les pénalités de retard ne  vous seront pas appliquées lorsque :

  • la déclaration rectifiée et son versement régularisateur sont adressés au plus tard lors de la première échéance suivant celle de la déclaration et du versement initial ;
  • le versement régularisateur est inférieur à 5 % du montant total des cotisations initiales.

Vous êtes mieux préparé aux contrôles

Lorsque l’Urssaf souhaite vous contrôler, elle doit vous avertir avec un avis de passage.  Le décret du 8 juillet 2016 précise que cet avis de passage doit être envoyé par l'organisme de contrôle, au moins 15 jours avant la date de la première visite. Ce délai de 15 jours était auparavant fixé par circulaire, en cas de recours judiciaire, le juge estimait alors que le non-respect de délai était sans incidence sur la régularité du contrôle. Désormais, le non-respect de ce délai affectera la régularité du contrôle.

Remarque : Toutefois, l'organisme n'est pas tenu à cet envoi dans le cas où le contrôle est effectué pour rechercher des infractions au travail dissimulé.

Lire aussi : Registre unique du personnel : un document obligatoire dans chaque entreprise

 

Vous êtes mieux informé lors des procédures de contrôle

Outre le délai de 15 jours précédant chaque contrôle, l’avis de passage doit faire figurer la « charte du cotisant contrôlé », qui présente la procédure de contrôle et les droits dont vous disposez pendant son déroulement.

A l’issue du contrôle, l’Urssaf doit vous adresser une lettre d'observations datée et signée, mentionnant l'objet du contrôle, les documents consultés, la période vérifiée et la date de la fin du contrôle. Ce document mentionne, s’il y a lieu, les observations faites au cours du contrôle. Ces observations doivent désormais être motivées chef par chef de redressement (c’est-à-dire, motif par motif). En cas de redressements, la lettre doit comporter l'indication du montant des assiettes correspondant. Pour les cotisations et contributions sociales, l'indication du mode de calcul, du montant des redressements et des éventuelles majorations et pénalités doivent figurer également.

De plus, vous disposez toujours d’un délai de 30 jours pour répondre aux observations qui vous sont faites. Dans ce cas, l’agent de l’Urssaf est tenu de répondre à chacun de vos arguments de manière motivée et préciser les montants des redressements retenus ou non.

Vous n’êtes pas redressé sur des éléments non relevés précédemment

Le redressement ne peut porter sur des éléments qui, ayant fait l'objet d'un précédent contrôle dans votre établissement, n'ont pas donné lieu à observations. Pour ce faire, deux conditions doivent être réunies :

  • L'Urssaf ou l’organisme de contrôle a eu l'occasion, au vu de l'ensemble des documents consultés, de se prononcer en toute connaissance de cause sur ces éléments ;
  • Les circonstances de droit et de fait au regard desquelles les éléments ont été examinés sont inchangées.

Lire aussi : Tout savoir sur le nouveau bulletin de paie, plus simple et plus compréhensible Des délais pour agir plus longs

 

Vous avez plus de temps pour contester les décisions

Actuellement, les contestations formées à l’encontre des décisions prises par les organismes en charge du recouvrement des cotisations doivent être présentées devant la commission de recours amiable dans un délai d'un mois.

Le délai de saisine de la commission des recours passera, dès le 1er janvier 2017, à deux mois.

Lire aussi : Quel est le rôle de l’inspection du travail ?

Source Le Portail de l' Economie et des fInances

04.08.2016 : Recouvrement de créances : nouvelle procédure par huissier.

Publié le 28 juillet 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La procédure simplifiée de recouvrement de créances inférieures à 4 000 € peut être mise en œuvre par huissier à la demande du créancier et avec l'accord du débiteur. Une plateforme de traitement des petites créances, mise en ligne par la Chambre nationale des huissiers de justice (CNHJ), permet d'effectuer la procédure de façon totalement dématérialisée.

Lorsqu'une dette ou un impayé n'a pas pu être réglé à l'amiable (après relance et mise en demeure), il est possible d'obliger son débiteur (celui qui doit de l'argent) à payer ses dettes. Cette procédure, dite procédure de recouvrement de créance, peut se faire soit à travers la procédure simplifiée via un huissier de justice, soit à travers la procédure judiciaire de l'injonction de payer.

La procédure simplifiée concerne uniquement les dettes inférieures à 4 000 € (capital principal + intérêts).

La mise en œuvre de la procédure simplifiée de recouvrement, à la demande du créancier, nécessite au préalable l'envoi au débiteur par un huissier de justice d'une invitation à participer à cette procédure.

Le débiteur a un mois pour répondre. Il peut le faire en ligne via la plateforme de traitement des petites créances à partir de laquelle le débiteur peut entrer en relation avec l'huissier, accepter la procédure et payer les sommes dues, ce qui mettra fin au litige.

L'huissier, qui a reçu l'accord du créancier et du débiteur sur le montant et les modalités du paiement, peut alors délivrer, sans autre formalité, un titre exécutoire (encaissement volontaire des sommes, saisie de biens ou saisie sur salaire par exemple).

Les frais occasionnés par la procédure sont à la charge exclusive du créancier.

Source Service Public

04.08.2016 : Utilisation frauduleuse du nom de la Mutualité Française : ne vous faites pas piéger !                        LA MUTUALITE FRANCAISE AQUITAINE INFORME :

Si vous recevez un appel de personnes se présentant comme les représentants de la Mutualité Française, méfiez-vous !! Il s'agit d'un démarchage commercial ou d'une tentative d'escroquerie.

La Mutualité Française a été informée que des adhérents ou résidents en Aquitaine ont été victimes d’appels de la part de personnes se faisant passer de manière frauduleuse pour des représentants de la Mutualité Française, à des fins de démarchage commercial ou d’escroquerie .
La Mutualité Française rappelle à tous qu'il ne faut surtout pas fournir de coordonnées bancaires ou de numéros de sécurité sociale. Elle invite également les éventuelles victimes à porter plainte contre X, la Mutualité Française ayant déjà effectué cette démarche à son niveau.

Source  MUTUALITE FRANCAISE AQUITAINE

28.07.2016 : Entreprises : quels sont les délais de paiement à respecter ?

 

 

La durée moyenne des retards de paiement entre les entreprises est de 13,2 jours. Régime légal, impact sur les entreprises, sanctions, nouveautés… Tout ce qu’il vous faut savoir sur les délais de paiement pour partir toujours à point.

Que dit la loi ?

Les délais de paiement entre professionnels sont plafonnés par l'article L441-6 du Code de commerce (extraits) :

  • « sauf dispositions contraires, le délai de règlement des sommes dues est fixé au 30e jour suivant la date de réception ou d'exécution de la prestation ;
  • le délai convenu entre les parties ne peut dépasser 60 jours, ou par dérogation 45 jours fin de mois, à compter de la date d'émission de la facture » ;
  • Concernant les factures périodiques, le délai maximal est de 45 jours à compter de la date d’émission de la facture.

Retards des délais de paiement : un impact négatif sur la trésorerie des entreprises

Les retards de paiement subis par certaines entreprises les conduisent à recourir à des financements de court terme auprès de leur banque. Ces retards entraînent des problèmes de trésorerie, nuisent à la compétitivité des entreprises et mettent en péril l’existence des plus fragiles d’entre elles.

Aujourd’hui, la durée moyenne des délais de paiement est de 44 jours pour les délais clients et 50 jours pour les délais fournisseurs. Malgré une nette amélioration depuis les années 2000 (55 et 67 jours), le retard moyen global relevé au cours du troisième trimestre 2015 est de 13,2 jours. Ces retards coûtent près de 16 milliards d’euros de trésorerie par an aux petites et moyennes entreprises  (source : rapport 2015 de l’Observatoire des délais de paiement Pdf - 818 Ko).

Quelles sanctions ?

A l’heure actuelle, Les articles L441-6 et L. 443-1 du code de commerce prévoient la sanction du non-respect des délais de paiement par une amende administrative d’un montant maximal de 75 000 euros pour une personne physique et 375 000 euros pour une personne modale. Ces sanctions peuvent être rendues publiques par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)

Remarque : Le projet de loi pour la transparence et la modernisation de la vie économique devrait porter le plafond des amendes à deux millions d’euros en cas de non-respect de la loi.

Dernières mesures : des pouvoirs étendus en matière de sanctions et de contrôles confiés à la DGCCRF

Les agents de la DGCCRF sont habilités à contrôler le respect des dispositions relatives aux délais de paiement entre professionnels. Les dernières dispositions législatives renforcent leurs pouvoirs de contrôle et de sanction afin de limiter toujours davantage les retards de paiement :

Plus d’informations sur les délais de paiement sur l’espace web de la DGCRR

26.07.2016 : 407 étudiants en capacité d'orthoptiste seront admis en 1ere année d'études préparatoires pour l'année universitaire 2016-2017

Arrêté du 22 juillet 2016 fixant le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au certificat de capacité d'orthoptiste au titre de l'année universitaire 2016-2017

NOR: AFSH1621058A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/7/22/AFSH1621058A/jo/texte


Par arrêté de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 22 juillet 2016 :


Le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au certificat de capacité d'orthoptiste pour l'année universitaire 2016-2017 est fixé à 407 et réparti dans les différentes régions comme suit :


Alsace - Champagne - Ardenne - Lorraine :
Université de Strasbourg : 30.


Aquitaine - Limousin - Poitou - Charentes :
Université Bordeaux : 15.


Auvergne - Rhône-Alpes :
Université Clermont-Ferrand : 18 ;
Université Lyon-I : 35.


Bretagne :
Université de Rennes-I : 10.


Centre - Val-de-Loire :
Université de Tours : 15.


Ile-de France :
Université Paris-V : 55 ;
Université Paris-VI : 100.


Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées :
Université de Montpellier : 25 ;
Université Toulouse-III : 30.


Nord-Pas-de-Calais - Picardie :
Université Lille-II : 15 ;
Université d'Amiens : 20.


Pays-de-la-Loire :
Université de Nantes : 18.


Provence- Alpes-Côte d'Azur :
Université Aix-Marseille : 21.

 Et 200 étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'Etat d'audioprothésiste au titre de l'année universitaire 2016-2017 .

Arrêté du 22 juillet 2016 fixant le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'Etat d'audioprothésiste au titre de l'année universitaire 2016-2017

NOR: AFSH1621066A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/7/22/AFSH1621066A/jo/texte


Par arrêté de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 22 juillet 2016, le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'Etat d'audioprothésiste pour l'année universitaire 2016-2017 est fixé à 200 et réparti dans les différentes régions comme suit :


Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine


Université de Lorraine : 24.


Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes


Université de Bordeaux : 15.


Auvergne - Rhône-Alpes


Université Lyon-I : 45.


Bretagne


Université Rennes-I : 30.


Ile-de-France


Université Paris-VII - CNAM : 35.


Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées


Université de Montpellier : 36.


Université Toulouse-III : 15.

Dernière née de la série « Europe », cette nouvelle coupure intègre des éléments de sécurité innovants, afin de mieux lutter contre la contrefaçon.

Il arrive le 4 avril 2017. Le nouveau billet de 50 euros a été dévoilé le 5 juillet par la Banque centrale européenne (BCE) depuis Francfort (Allemagne). Cette coupure, qui appartient à la deuxième série de billets en euros appelée « Europe », comporte de nouveaux signes de sécurité améliorés.

« Fenêtre portrait » et « nombre émeraude »

Comme son petit frère de 20 euros, ce billet comporte un nouvel élément de sécurité innovant, sous la forme d'une fenêtre portrait. « Lorsqu’on regarde le billet par transparence, une fenêtre transparente située dans la partie supérieure de l’hologramme fait apparaître un portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque, qui est visible sur les deux faces du billet, explique la BCE. Le même portrait figure également dans le filigrane. » Au recto, un nombre brillant, surnommé « nombre émeraude », change de couleur selon son inclinaison, du vert émeraude au bleu profond. Il produit également un effet de lumière de haut en bas et de bas en haut.

Lire aussi : Un nouveau billet de 20 euros

 

Tous les éléments de sécurité du nouveau billet de 50 euros

Des éléments plus perfectionnés et spécifiques pour les déficients visuels

Après les billets de 5, 10 et 20 euros, cette nouvelle coupure de 50 euros est la quatrième valeur de la série « Europe », qui doit son nom à la présence dans les signes de sécurité du personnage mythologique d'Europe. S'ils restent sur le thème « Epoques et styles architecturaux » comme leurs prédécesseurs, ces nouveaux billets ont vu leur design repensé par le graphiste allemand Reinhold Gerstetter. Ils intègrent des éléments plus perfectionnés contre la contrefaçon mais aussi des caractéristiques spécifiques pour les déficients visuels.

Les anciens billets retirés progressivement

La BCE a d'ores et déjà lancé un programme de partenariat avec la filière fiduciaire pour que les différentes machines et automates de traitement de billets soient prêts à reconnaître cette nouvelle coupure. Les anciens billets de la première série continuent à être émis en parallèle, jusqu'à épuisement des stocks. Avant d'être retirés progressivement de la circulation.

Source Le portail de l'économie et des finances

08.07.2016 : La Météo ! Influence sur les ventes de lunettes correctrices,de solaires et les conseils de prévention à dispenser.

Meteo France

La météo influence nos ventes de lunettes, chacun a remarqué que le choix ou l'achat des lunettes correctrices

ou des solaires ne se fait pas de la même façon qu'il fasse un temps pluvieux ou ensoleillé. 

 

Les beaux jours et la chaleur vont revenir prochainement, nous reparlerons solaires, soleil et aussi des risques liés à celui-ci sur les yeux aussi bien des adultes que des enfants.

 

Soyons préventeurs et nos clients repartiront avec nos belles solaires, non pas que pour leur look, mais sachant ce qu'ils ont achetés, expliquez leurs les caractéristiques des verres et de leur pouvoir filtrant.

Voir ICI la fiche pratique de la DGCCRF

 

Vous pouvez suivre la météo ci dessus afin de vous préparer à l' accueil de vos clients d'un sourire radieux.

 

30.06.2016 : Découvrez le programme SILMO Academy.

Le colloque scientifique du SILMO Paris 2016 met la lecture à l'honneur
Si cet email ne s'affiche pas correctement Cliquez ici.
 
 
 
SILMO Paris - Le Mondial de L'Optique  
 
 
Badge INSCRIVEZ-VOUS AU COLLOQUE
 
 
 
Badge Demandez votre badge AU SILMO
 
 

23>26 sept. 2016
Paris Nord Villepinte

 
Actu
 
 
Le colloque scientifique du SILMO
 
 

Le thème du colloque scientifique 2016 du SILMO est la lecture, qui sera abordé lors de trois sessions : le processus de lecture / l'enfant et l'adulte face à la lecture / les séniors, puis un défi de santé publique.

 
Lire la suite
facebooktwitter
 
 
 
 

Le salon
et vous

 
Date

Date, heure

Acces

Accès

Votre sejour

Votre séjour

Navettes Gratuites

Navettes gratuites

 
 
TOUTES LES ACTUS

 

Source SILMO

07.06.2016 : PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ. Le message de prévention envers vos clients.

COMPRENDRE LES RISQUES Les dangers du soleil, ce sont les ultraviolets (UV).

Le rayonnement ultraviolet peut être émis par des sources naturelles, comme le soleil, ou artifi cielles, par exemple les lampes de bronzage. Il est totalement invisible pour l’œil humain et ne procure aucune sensation de chaleur.

Si les dangers liés aux UVB sont connus depuis longtemps, ceux liés aux UVA le sont depuis peu. Pourtant, ils sont tous les deux dangereux, car ils pénètrent dans l’épiderme et peuvent agir sur les yeux. Les UVA sont très peu fi ltrés par l’atmosphère et représentent 95% des UV arrivant à la surface de la terre.

 

Les UVB sont mieux fi ltrés mais leur intensité augmente au cours de la journée. Elle est encore plus importante quand on se rapproche de l’Équateur.

 

Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise la fabrication de vitamine D.

Cependant, on oublie parfois qu’il peut aussi présenter des risques.

 

En France métropolitaine, c’est entre les mois de mai et d’août que le rayonnement solaire est le plus intense.

Alors, pour toutes vos activités de plein air, que vous soyez dans votre jardin, à la terrasse d’un café, à la plage, à la montagne ou à la campagne, lorsque vous faites du sport ou tout simplement lorsque vous vous promenez… protégez-vous, pour que le soleil reste un plaisir.

 

La suite ICI

 

Source: Ministère des Affaires sociales et de la santé

 

C'est décidé !  J'adhère au syndicat de l'UNION DES OPTICIENS.

Que vous soyez indépendants, sous enseigne, avec un seul magasin ou multi propriétaire, vous avez la possibilité d'adhérer à l'Union des Opticiens.

 

Pour un syndicat fort, il faut être nombreux et rassemblé, votre adhésion est le premier geste à accomplir, il est indispensable pour faire valoir vos idées et convictions auprès de toutes les instances. Soyez certains que vous n'êtes pas le seul à avoir franchi ce cap, venez retrouver vos collégues de tous horizons, indépendants, sous enseignes, coopérateurs etc.. et votre voix sera entendue.

 

"J'ai envie de savoir, de faire évoluer ma profession, de la défendre, d'avancer mes idées et donner mon avis, de m'investir, de faire avancer mon syndicat, de lui donner de la force."

 

Que l'on ne dise plus que le syndicat ne fait rien, n' a pas de bonnes idées, facile ! en n'étant pas adhérent !

 

Maintenant je m'engage, critiquer c'est bien, agir c'est mieux,  surtout quand on adhère et on participe.

 

La cotisation c'est moins de 30 euros par mois* pour un premier magasin. Pour les multi centres merci de nous contacter.

 

Je clique ICI et je peux dire maintenant "je sais ce que je fais et ferai pour mon syndicat et ce que fait et fera le syndicat pour la profession."

 

 

* L' UDO est consciente qu'une cotisation payable en seule fois peut être un frein pour adhérer et vous propose un réglement échelonné.

(renseignements au : 01 42 06 07 31.) ou par mail : udoinfo@orange.fr ou udo@uniondesopticiens.org

Vous changez...nous aussi,  évoluons ensemble.

 

 L' U.D.O. Le syndicat se mobilise :    "Dites NON à la FRAUDE"

Communiqué

 

"Dites NON à la FRAUDE"

 

 

Fidèle à ses convictions, l'Union Des Opticiens lance une nouvelle campagne pour défendre l'éthique de la profession optique et lutter contre la fraude

 

 

Engagée depuis des années dans la lutte contre la fraude, l'Union des Opticiens lance une nouvelle campagne d'information "Dites NON à la FRAUDE" auprès des opticiens-lunetiers, avec le soutien de nombreux acteurs de l'assurance complémentaire (Actil, AG2R, Carte Blanche, Itelis, Kalivia, Santeclair, Terciane, Viamedis, etc...). Cette campagne de communication sera suivie de visites mystères, afin de contrôler le respect des bonnes pratiques.

 

Les mises en cause des opticiens-lunetiers par les médias pour des arrangements de factures et des fraudes à la mutuelle se sont multipliées dernièrement. Or un certain nombre d'opticiens continuent malheureusement ces pratiques. C'est ainsi une profession toute entière qui se retrouve diabolisée. 

 

Ce climat de défiance se manifeste dans les dernières lois et décrets : nouvelles contraintes sur les devis, encadrement des remboursements optique dans les contrats santé responsables…

 

L'UDO s'engage dans une nouvelle étape aujourd'hui : une affiche "Dites NON à la FRAUDE" sera livrée à tous les opticiens-lunetiers volontaires. L'objectif est de montrer aux Français que leur opticien s'engage dans ce combat et de rétablir ainsi un contrat de confiance. Dans un second temps, des clients mystères seront envoyés dans des magasins, pour s'assurer du bon respect de la règlementation. L'UDO engagera des poursuites juridiques si nécessaires.

 

L'UDO a été le premier syndicat d'opticiens-lunetiers à lutter contre ces agissements et à inclure dans son projet politique une charte éthique. Elle est aujourd'hui reconnue par la profession et par les organismes complémentaires santé, en étant le fondement d'une certification qualité de service depuis 2011.

 

Rétablir la confiance de nos clients, de nos partenaires prescripteurs et des pouvoirs publics est une mission prioritaire pour les membres de l'UDO. Nous espérons  que cette action permettra à notre profession de retrouver avec le temps la place qu'elle mérite, avec le soutien du plus grand nombre d'opticiens-lunetiers.

 

Paris, le 19 novembre 2015

Catherine de la BOULAYE

Présidente

 

 

 

L’Union Des Opticiens (UDO), depuis 1930  s’engage pour défendre le métier d’opticien dans l’intégralité de son exercice : formation, respect et évolution des pratiques au sein de la filière visuelle.

Pour suivre les actualités de la profession et les actions menées: www.uniondesopticiens.org

 

VOIR L'AFFICHE EN CLIQUANT ICI

Act s5

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEMANDEZ VOTRE AFFICHE ICI

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

 200 lettres types et modèles de document pour vous aider dans vos démarches.

Publié le 22 octobre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous quittez le logement que vous louez ? Vous souhaitez porter plainte ? Vous allez démissionner ? Vous voulez demander un congé parental ?

Retrouvez plus de 180 modèles de lettres sur le site service-public.fr pour vous permettre d'exercer vos droits et faciliter vos démarches.

Les lettres types et modèles de document, disponibles gratuitement en ligne, correspondent à de nombreuses situations de la vie courante, comme par exemple :

Chaque page de modèle présente des liens vers les fiches pratiques correspondant à la démarche que vous souhaitez entreprendre et vous permettent de compléter votre information sur le sujet.

Service-public.fr propose également des modèles de document pour les professionnels et pour les associations .

  À noter :

conservez toujours une copie des lettres et pièces jointes que vous envoyez et une preuve de l'envoi (par exemple récépissé du recommandé). En cas de contentieux, ces copies vous seront nécessaires.

 

Source Service Public

 La convention collective de l'optique lunetterie de détail remise à jour.

Vous trouverez ICI la convention collective de l'optique lunetterie de détail remise à jour . vous pouvez la  visionner par article ou en son entier dans sa version PDF si vous en avez besoin en la téléchargeant.

Voir les :  ANNONCES PRESSE UDO

Votre adhésion tout de suite ? 

Imprimez le formulaire d'adhésion.      

Pour obtenir davantage d'informations, utilisez le formulaire de contact.

  

Union des Opticiens - UDO
45 rue de Lancry   75010 PARIS

Tél : 01 42 06 07 31

Fax : 01 42 06 28 41

Mail : udo@uniondesopticiens.org

site internet : www.udo.org

www.uniondesopticiens.org

UNION DES OPTICIENS - UDO
UNION DES OPTICIENS - UDO